Aller au contenu

Combien de temps couve une oie ? Tout savoir

L’incubation des œufs d’oie est un sujet fascinant et complexe qui attire l’attention de bon nombre de personnes : éleveurs, agriculteurs, ou simples curieux de la nature. De la ponte à l’éclosion, le processus de couvaison des oies est un véritable marathon qui demande de la patience, de la rigueur et une connaissance précise des conditions nécessaires à la réussite de ce défi. Alors, combien de temps exactement une oie couve-t-elle ses œufs ? Et quelles sont les différentes étapes de ce processus ? C’est ce que nous allons découvrir ensemble dans cet article.

La ponte des œufs : une étape cruciale

La ponte est l’étape initiale du processus d’incubation. Elle représente le moment où la femelle oie dépose ses œufs dans son nid. Elle le fait généralement dans un endroit calme et sûr, loin des prédateurs potentiels. Chaque femelle pond en moyenne de 5 à 10 œufs, en fonction de son âge et de sa race.

Meilleure Vente n° 1
Riga - Melange VOLAILLE AGREMENT 4KG
Riga – Melange VOLAILLE AGREMENT 4KG
Grand format; Recettes élaborées par des vétérinaires et des nutritionnistes; Sachet d’entretien
5,19 € Amazon Prime
PromoMeilleure Vente n° 2
25 kg de nourriture pour poulet de qualité supérieure pour poulet, oie, canard
25 kg de nourriture pour poulet de qualité supérieure pour poulet, oie, canard
Sans génie génétique; Matières premières régionales; Convient pour d’autres espèces de volailles, telles que les oies et les canards!
26,99 €
Meilleure Vente n° 4

Il est essentiel de savoir que la durée de ponte varie entre les différentes races d’oies. Certaines peuvent pondre un œuf tous les deux jours, tandis que d’autres peuvent prendre jusqu’à une semaine entre deux pontes. Il est donc crucial pour l’éleveur de bien connaître la race de ses oies pour anticiper correctement la période de ponte.

La couvaison : une aventure de patience et d’attention

Après la ponte, vient la phase de couvaison, qui est sans aucun doute la plus cruciale et la plus longue du processus d’incubation. C’est à ce moment que la femelle commence à couver ses œufs, les gardant au chaud et en sécurité sous son corps.

oie-qui-couve-ses-oeufs

On estime qu’une oie passe en moyenne de 28 à 35 jours à couver ses œufs. Cependant, la durée précise peut varier en fonction de facteurs tels que la race de l’oie, les conditions météorologiques et la santé de la femelle.

Il est également important de noter que pendant cette période, la femelle ne quitte son nid que très rarement, principalement pour manger et boire. Elle retourne ensuite rapidement à ses œufs pour maintenir une température et une humidité constantes, deux éléments qui sont essentiels pour la réussite de l’incubation.

L’éclosion : un moment magique

Venons-en à l’étape la plus excitante du processus : l’éclosion. Après plusieurs semaines de couvaison, les petits oisons commencent à sortir de leurs coquilles. C’est un moment incroyablement émouvant, mais aussi très délicat.

En effet, l’éclosion est une phase critique qui demande une grande vigilance de la part de l’éleveur. Les conditions environnementales, telles que la température et l’humidité, doivent être soigneusement contrôlées pour assurer le bon développement des oisons. De plus, l’éleveur doit veiller à ce que les oisons reçoivent assez d’eau et de nourriture dès leur naissance pour les aider à grandir en bonne santé.

Les couveuses : une alternative pratique

Dans certains cas, notamment lorsque les conditions naturelles ne sont pas optimales ou lorsque la femelle n’est pas en mesure de couver ses œufs, les éleveurs peuvent recourir à l’utilisation de couveuses artificielles.

Ces appareils, aussi appelés incubateurs, sont conçus pour imiter les conditions naturelles de couvaison. Ils maintiennent une température et une humidité constantes et permettent aux œufs de tourner régulièrement, une action normalement effectuée par la femelle.

Meilleure Vente n° 1
Riga - Melange VOLAILLE AGREMENT 4KG
Riga – Melange VOLAILLE AGREMENT 4KG
Grand format; Recettes élaborées par des vétérinaires et des nutritionnistes; Sachet d’entretien
5,19 € Amazon Prime
PromoMeilleure Vente n° 2
25 kg de nourriture pour poulet de qualité supérieure pour poulet, oie, canard
25 kg de nourriture pour poulet de qualité supérieure pour poulet, oie, canard
Sans génie génétique; Matières premières régionales; Convient pour d’autres espèces de volailles, telles que les oies et les canards!
26,99 €
Meilleure Vente n° 4

L’utilisation d’une couveuse peut être une solution très efficace et bénéfique, mais nécessite un suivi attentif de l’éleveur. En effet, il doit veiller à ajuster correctement les paramètres de la machine et à vérifier régulièrement l’état des œufs.

Nous venons de faire un voyage à travers le processus passionnant de l’incubation des œufs d’oie. De la ponte à l’éclosion, chaque étape demande de la patience, des connaissances et une attention constante. Alors que le rôle de la femelle est essentiel, l’implication de l’éleveur est tout aussi importante pour assurer le succès de ce processus. Souvenez-vous que chaque oie et chaque œuf sont uniques et nécessitent un soin et une attention particuliers. Alors, êtes-vous prêts à relever le défi de l’incubation d’œufs d’oie ?

Lire aussi :   Combien faut t-il d'oies pour un jars ?

Le rôle des conditions environnementales

Les conditions environnementales, à savoir la température et l’humidité, jouent un rôle crucial dans le processus d’incubation des œufs d’oie. Comme nous l’avons mentionné précédemment, la femelle oie assure leur régulation durant la couvaison en maintenant un contact constant avec ses œufs. Mais qu’en est-il exactement de ces conditions ?

Pour la température, elle doit avoisiner les 37,5 degrés Celsius. En dessous de 35 degrés, l’embryon risque de ne pas se développer correctement et au-delà de 40 degrés, il pourrait mourir. L’humidité quant à elle, doit être maintenue entre 55 et 60% durant la majeure partie de la période d’incubation, puis augmentée à environ 70% quelques jours avant l’éclosion pour aider l’oison à sortir de sa coquille.

Ces conditions sont relativement délicates à maintenir, surtout dans les régions où les variations climatiques sont importantes. C’est pourquoi beaucoup d’éleveurs préfèrent utiliser des couveuses artificielles, qui leur permettent d’avoir un contrôle précis sur ces paramètres.

Il est à noter que dans le cas du nid oie, ces conditions doivent aussi être prises en compte lors du choix de l’emplacement du nid et de la préparation de celui-ci. Par exemple, un nid placé à l’ombre sera plus frais qu’un nid exposé en plein soleil.

Les différentes races d’oies et leurs spécificités

Il existe de nombreuses races d’oies dans le monde, chacune avec ses spécificités en terme de ponte et de couvaison. Prenons par exemple l’oie de Toulouse, une race française très populaire. L’oie toulouse est une excellente pondeuse, capable de pondre jusqu’à 40 œufs par saison. Elle est également reconnue pour être une bonne mère, couvant ses œufs avec beaucoup d’attention pour s’assurer de leur bonne incubation.

En revanche, certaines races d’oies, comme l’oie de Guinée, sont connues pour être de mauvaises mères. Elles ont tendance à abandonner leur nid avant que les œufs n’aient eu le temps d’éclore, obligeant alors l’éleveur à intervenir.

Comprendre les spécificités de chaque race est donc primordial pour anticiper le nombre d’œufs oie à attendre et adapter sa stratégie d’incubation. Cela permet également de choisir la race la plus appropriée en fonction de ses objectifs et des conditions environnementales de son élevage.

Conclusion

L’incubation des œufs d’oie est un processus fabuleux qui demande beaucoup de patience et d’attention. Que ce soit la ponte, la couvaison ou l’éclosion, chaque étape est essentielle et doit être soigneusement surveillée pour garantir le succès de l’opération. En tant qu’éleveur, il est important de bien connaître la race de ses oies, de maintenir une température et une humidité optimales et de veiller à la santé des oisons dès leur naissance. De plus, l’utilisation de couveuses peut être une solution efficace pour pallier à certaines contraintes naturelles.

N’oublions pas qu’au-delà de ces aspects techniques, l’incubation des œufs d’oie est avant tout une aventure passionnante et enrichissante, qui nous permet d’assister à la naissance de nouvelles vies. Alors, pourquoi ne pas tenter l’expérience ?

FAQ

Quelle est la durée de couvaison pour une oie ?

La période de couvaison chez une oie dure généralement entre 28 et 30 jours. Cela peut légèrement varier en fonction de l’espèce de l’oie et des conditions environnementales.

Est-ce que l’oie quitte le nid pendant la couvaison ?

Non, l’oie reste très attachée à son nid durant la couvaison. Elle peut quitter brièvement le nid pour se nourrir et s’hydrater, mais elle passe le clair de son temps à couver ses œufs pour maintenir une température constante.

Combien d’œufs une oie peut-elle couver en même temps ?

Une oie peut généralement couver entre 5 et 8 œufs en moyenne. Cependant, certaines oies peuvent en couver plus, cela dépendant de la taille de l’oie et de la disposition du nid.

Comment savoir si les œufs d’oie sont fertiles et se développent correctement ?

On peut vérifier la fertilité des œufs d’oie en les mirant, c’est-à-dire en les examinant à la lumière pour observer le développement de l’embryon. Cette pratique doit être faite avec précaution pour ne pas perturber la couvaison.

Doit-on aider une oie pendant la couvaison ou à l’éclosion des œufs ?

Il est généralement conseillé de ne pas interférer avec le processus naturel de couvaison et d’éclosion. L’oie sait instinctivement comment gérer ces étapes. Une intervention humaine est rarement nécessaire et pourrait même être contre-productive.

14 commentaires sur “”

  1. Bonjour,
    J’ai un couple d’oies de Bavent, le mâle a 2 ans et la femelle 1 an. La femelle a couvé dans leur abri. Il y a 10 jours, nous avons eu la naissance de 5 oisons. Tous les soirs, je les ai renfermés (jars compris) dans l’abri. Hier matin, j’ai trouvé tous les oisons morts avec du sang dans le bec et un oison est introuvable. Le jars a une légère plaie à l’œil et est extrêmement triste. La femelle semble moins affectée. Il n’y a aucune trace de sang au sol. Au-dessus de la porte, un petit vide permettrait l’entrée d’un rat ou d’une fouine (mais une fouine aurait coupé les têtes, donc j’exclus cette piste). Le jars ou l’oie pourraient-ils avoir tué les petits (mais alors, qu’ont-ils fait du dernier ?). Aurais-je du séparer le jars et l’oie après l’éclosion des oisons ? Se pourrait-il qu’un rat se soit introduit dans l’abri et soit reparti avec un oison et que les parents aient tués les autres ?
    Je cherche à comprendre afin d’éviter que cela se reproduise l’an prochain. Merci.

    1. Choisir son poulailler

      Bonjour,

      Je suis vraiment désolé d’apprendre la perte de vos oisons. Il peut être difficile de déterminer la cause exacte, mais plusieurs scénarios pourraient expliquer ce qui s’est passé. Le jars, bien qu’il soit rare qu’un mâle attaque les oisons, pourrait être une possibilité, surtout s’il présentait un comportement agressif envers eux. Un autre scénario serait l’intrusion d’un rat ou d’un autre prédateur dans l’abri, ce qui pourrait expliquer la blessure du jars s’il a tenté de protéger les oisons. Enfin, il est également possible que les oisons soient morts de stress ou de maladie, bien que cela semble moins probable étant donné la présence de sang dans le bec des oisons.

      Chacun de ces scénarios présente des caractéristiques différentes, et il est essentiel d’examiner attentivement les circonstances entourant l’incident pour mieux comprendre ce qui a pu se passer et éviter que cela ne se reproduise à l’avenir.

      Cordialement,

  2. Ce matin min mari a aperçu 2 oisons. sous la mere. Y a t il qq chose à faire, je n osé pas la déranger. Dois je mettre à manger sur un journal pour les petits.
    Par ailleurs dans le poulailler, il y a aussi le jars et les poules. Est un danger pour les petits.

    1. Choisir son poulailler

      Bonjour 😀

      Il n’est pas nécessaire de vous inquiéter pour les oisons, car les oies sont généralement de bonnes mères. Vous pouvez mettre de la nourriture et de l’eau à proximité pour la mère et les oisons. Les oisons peuvent manger de la pâtée pour poussins, de la pâtée spécifique pour oisons, ainsi que des légumes verts finement hachés. Assurez-vous également qu’ils aient accès à de l’eau propre et peu profonde.

      Surveillez attentivement les interactions entre les oisons, les poules et le jars. S’il y a des signes d’agression, il peut être préférable de séparer les oisons et la mère dans un espace sécurisé jusqu’à ce que les oisons soient plus grands. Dans l’ensemble, il est important de surveiller la situation et d’intervenir si nécessaire pour assurer la sécurité et le bien-être des oisons.

      Cordialement,

      1. Bonjour, mon oie couve depuis 36 jours . Toujours rien. Quand elle se lève on aperçoit bien les 4 oeufs mais on ne s’approche pas.y’a t’il encore de l’espoir ou faut il enlever les oeufs ? Merci à vous et bonne journée

        1. Choisir son poulailler

          Bonjour Jocelyne 😊

          La durée d’incubation typique pour une oie est généralement entre 28 et 35 jours, selon l’espèce. Si vos œufs n’ont pas éclos après 36 jours, il se peut malheureusement qu’ils ne soient pas viables. Cependant, il peut être préférable d’attendre encore quelques jours juste pour être sûr, car il peut y avoir des variations dans la durée d’incubation.

          Ensuite, si les œufs ne sont toujours pas éclos, il serait préférable de les enlever pour éviter qu’ils ne pourrissent et ne causent un risque sanitaire pour l’oie.

          Assurez-vous de le faire avec précaution et de surveiller l’oie pour éviter tout stress excessif. Si vous avez des doutes, il serait préférable de consulter un vétérinaire.

          Bonne journée à vous aussi

  3. Bonjour, j’avais un couple d’oies du Danube âgés d’1 an que j’ai fait naître sous une poule.
    La femelle était quasiment à la fin de sa période de ponte quand le renard m’a tué le jar. Depuis la femelle semble triste. Elle s’est mise à couver mais elle n’est pas encore au terme de la couvaison. Elle se lève de moins en moins et s’alimente peu. Elle est devenue très maigre et épuisée. J’essaie de la stimuler tous les jours en lui offrant sa nourriture préférée. Jusqu’à présent elle mangeait un peu. Mais aujourd’hui s’est catastrophique. Elle s’est levée pour aller boire et se baigner mais elle ne s’alimente plus.
    Elle est totalement épuisée.
    Je ne sais plus quoi faire. Je suis triste de la voir ainsi dépérir sans plus savoir que faire pour l’aider.
    Est il possible qu’ elle se laisse mourir de chagrin ?
    Elle est pourtant devant notre maison et nous allons lui parler régulièrement afin qu’elle ai de la compagnie.
    Merci de me conseiller et de m’aider à la sauver.

    1. Choisir son poulailler

      Bonjour Sylvie 😊

      Je suis désolé d’apprendre la situation de votre oie. Il est possible que la perte de son partenaire et le stress causé par cet événement aient un impact sur son comportement et son état de santé. Pour aider votre oie, consultez un vétérinaire spécialisé dans les oiseaux et assurez-vous qu’elle ait accès à de la nourriture et de l’eau fraîche en abondance. Passez du temps avec elle et envisagez de lui trouver un nouveau compagnon si sa santé s’améliore.

      N’oubliez pas que consulter un vétérinaire est essentiel pour déterminer si votre oie souffre d’un problème de santé sous-jacent qui nécessite un traitement. En suivant ces conseils, vous pourrez aider votre oie à retrouver la santé et le bien-être.

      Cordialement,

  4. j ai un jeune couple oie , l oie a couve je pense 3 oeufs le premier petit vient d eclore il est dehors avec le jars qui ne le lache pas d une patte mais la femelle couve toujours combien de temps dois je attendre pour savoir que les deux autres oeufs ne sont pas bon est ce que la femelle le sent , je ne voudrais pas qu elle s epuise sur un nid et meurt

    1. Choisir son poulailler

      Bonjour,

      Les œufs d’oie éclosent généralement entre 28 et 35 jours. Si les autres œufs n’éclosent pas après 3 à 5 jours supplémentaires, ils pourraient ne pas être viables. Vous pouvez vérifier la viabilité avec un mirage.

      Observez le comportement de la femelle pour éviter qu’elle ne s’épuise. Si nécessaire, retirez les œufs non éclos et placez-les dans une couveuse artificielle pour soulager la femelle.

      Assurez-vous de fournir de la nourriture, de l’eau et des soins appropriés à vos oies afin de les aider à rester en bonne santé pendant cette période.

      Cordialement,

  5. Bonjour, je viens d’acheter 2 œufs d’oie de Siam fécondé. Je veux les mettre sous ma poule Pékin qui couve. Des conseils ? Avez-vous déjà fait l’expérience ?

    1. Choisir son poulailler

      Bonjour Florence 🙂

      C’est une expérience intéressante que vous entreprenez avec vos œufs d’oie de Siam. Pour commencer, assurez-vous que la poule Pékin est prête à accepter ces œufs en les introduisant progressivement dans son nid. Il est important de veiller à ce que la poule soit confortable et s’adapte bien à cette nouvelle situation. En ce qui concerne la température et l’humidité, les œufs d’oie nécessitent généralement une température de 37,5 °C et une humidité relative de 55 %, ce qui est similaire aux conditions requises pour les œufs de poule. Vous pouvez utiliser un thermomètre et un hygromètre pour surveiller ces paramètres.

      Ensuite, prenez en compte que la période d’incubation des œufs d’oie est plus longue que celle des œufs de poule. Les œufs d’oie de Siam mettent environ 28 à 34 jours pour éclore, tandis que les œufs de poule prennent généralement 21 jours. Soyez patient et veillez à ce que la poule continue de couver les œufs d’oie même après l’éclosion de ses propres œufs. Il est également recommandé de retourner délicatement les œufs d’oie une fois par jour pour favoriser un développement sain de l’embryon. J’espère que ces conseils vous seront utiles et je vous souhaite une belle expérience avec vos futurs oisons de Siam !

      Cordialement,

  6. Bonjour,
    J’ai un couple d’oies dont la femelle a pondu à l’extérieur, dans le pré, en enterrant ses oeufs. Ils sont bien cachés sous la mousse et l’herbe. Il y en a déjà 5. J’aimerais que la femelle oie couve à l’intérieur du poulailler en raison du danger des prédateurs, mais je me demande comment déplacer le nid et les oeufs. Y a-t-il des risques ? Comment s’y prendre sachant que le couple mange et dort chaque soir dans un poulailler pour eux seuls?
    Merci d’avance pour votre réponse,
    Marie

    1. Choisir son poulailler

      Bonjour Marie 🙂

      Déplacer les œufs d’oie dans votre poulailler pour les protéger des prédateurs est une bonne idée, surtout si le couple utilise déjà le poulailler pour manger et dormir. Pour le faire sans risque, assurez-vous d’abord que la femelle ne soit pas dans le nid. Créez un nid similaire dans le poulailler avec de la paille propre ou de l’herbe sèche. Déplacez les œufs délicatement, en les gardant dans la même orientation qu’ils étaient dans leur nid original pour éviter de perturber le développement des embryons. Une fois les œufs déplacés, encouragez la femelle à aller vers le nouveau nid en plaçant de la nourriture et de l’eau à proximité. Surveillez son comportement pour vous assurer qu’elle couve les œufs dans le nouvel emplacement. Si elle semble perturbée ou refuse de couver, consultez un vétérinaire spécialisé en volailles. Avec de la patience et des soins, elle devrait accepter le changement.

      Cordialement,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *