You are currently viewing

7 Conseils pour prendre soin de ses poules en hiver

L’hiver peut être difficile pour les propriétaires de poules de basse-cour. Moins de lumière du jour signifie moins d’œufs, et le temps froid et neigeux peut rendre les tâches simples encore plus pénibles. Les poules sont plutôt résistantes, mais il y a certaines choses que vous pouvez faire pour les aider pendant les mois froids et sombres de l’hiver. Nous espérons que ce guide vous aidera à prendre soin de vos poules durant l’hiver.

1. Ne chauffez pas le poulailler

Les poulets se débrouillent beaucoup mieux par temps froid que par temps très chaud. Après tout, elles sont moelleuses et duveteuses, et elles aiment se blottir sur le perchoir la nuit. Cela les aide à rester au chaud. Leurs plumes sont idéales pour piéger l’air chaud.

Placer une source de chaleur dans votre poulailler, c’est littéralement jouer avec le feu. La paille et la litière ainsi que les mouvements imprévisibles des poules sont une recette pour un désastre. D’innombrables personnes ont vu leur poulailler prendre feu en essayant de le chauffer, alors que c’est totalement inutile.

Une autre chose à prendre en compte est que les poulets ne supportent pas bien les changements extrêmes de température. Ainsi, par exemple, si vous chauffez votre poulailler et qu’il fait 30° à l’intérieur, mais que lorsque les poules sortent dans le jardin ou l’enclos, il fait 2°, le changement soudain de température peut être extrêmement dangereux, voire mortel, pour elles.

Les poulets ont besoin d’une température constante dans leur environnement.

P.S. Ne leur mettez pas non plus de chandails. Ils sont construits pour leur environnement, les pulls sont une autre nouveauté humaine qui leur fera plus de mal que de bien.

2. Bloquez les courants d’air mais gardez votre poulailler ventilé

Il ne faut jamais isoler complètement votre poulailler pendant l’hiver. Les poules dégagent beaucoup d’humidité par leur respiration et leurs excréments. Si vous le fermez complètement, vous aurez des problèmes d’accumulation d’ammoniac et d’humidité. Les deux peuvent provoquer des problèmes respiratoires chez vos poules.

Vous avez besoin d’une ventilation permanente, hiver comme été, dans votre poulailler pour maintenir l’humidité à un niveau bas et éviter les moisissures dans la litière.

Cependant, vous devez toujours empêcher les courants d’air froid de pénétrer dans votre poulailler. Les courants d’air et l’humidité nuisent à la capacité des poules à maintenir un cocon d’air sec et chaud dont elles ont besoin pour leur bien-être en hiver.

Une autre chose que vous pouvez faire est de déposer de la paille dans le jardin pour donner à vos poules un peu de chaleur. Vous pouvez également déposer de la paille sur la neige, car les volailles n’aiment pas trop marcher dans la neige.

3. Utilisez la méthode de la litière

Cette méthode permet à la litière du poulailler et aux excréments des poules de s’accumuler et de se composter au cours de l’année (ou même plus longtemps !). Elle aide à maintenir les microbes bénéfiques qui sont nécessaires à un bon compost (et à la santé des poules), mais elle dégage aussi sa propre chaleur, réchauffant le poulailler la nuit de façon naturelle.

4. Empêcher l’eau des poules de geler

C’est un énorme défi pour de nombreux propriétaires de poules. L’une des pires erreurs commises par les propriétaires de poulets est de ne pas avoir mis en place un plan pour l’eau gelée. Pour les poules, il est essentiel de disposer de suffisamment d’eau, non seulement pour digérer leur nourriture, mais aussi pour grandir, produire des œufs et réguler leur température corporelle. Lorsqu’il gèle à l’extérieur, l’eau des poules peut être gelée en une heure à peine.

C’est pourquoi vous devez planifier à l’avance, car si vos poules ne peuvent pas s’abreuver, ne serait-ce que pendant quelques heures, vous risquez d’avoir moins d’œufs pendant des semaines. Elles ne mangeront pas non plus et ne pourront pas se réchauffer. Il existe plusieurs solutions pour empêcher l’eau de geler : la chauffer avec un abreuvoir chauffant, y ajouter du vinaigre de cidre de pomme ou placer une bouteille d’eau salée à l’intérieur (ces deux dernières options font que l’eau met plus de temps à geler).

5. Ramassez les oeufs plus souvent

ramasser-les-oeufs-poule

Personne ne veut d’œufs gelés, mais il y a d’autres raisons pour lesquelles vous ne devriez pas laisser les œufs de vos poules geler en hiver. Lorsqu’un œuf gèle, son contenu se dilate, ce qui peut provoquer une petite fracture dans la coquille. Des bactéries peuvent alors s’introduire dans l’œuf, le rendant impropre à la consommation humaine.

6. Changez leur régime alimentaire en hiver

Donner du maïs et des céréales à manger à vos poules avant le coucher n’est pas seulement un bon en-cas parce qu’il les rassasie, mais il leur apporte aussi de la chaleur pendant la nuit, car leur corps travaille pour les digérer.

Les poules mangent généralement plus pendant les mois d’hiver pour garder leur corps au chaud, et vous voudrez donc mettre à leur disposition une plus grande quantité de nourriture.

Les insectes et les légumes frais étant rares dans la plupart des régions du monde en hiver, l’ajout de légumes et de vers de farine séchés ou de larves de mouches constitue une excellente source de protéines supplémentaires.

En outre, pendant l’hiver, de nombreuses poules sont en pleine mue et ont besoin de protéines supplémentaires. L’hiver est donc un bon moment pour ajouter des restes de viande, du poisson en conserve, des graines de tournesol à l’huile et du yaourt. 

Il existe également d’excellents mélanges d’herbes qui peuvent aider à compléter leur régime alimentaire durant l’hiver.

7. Aidez vos poules à luttez contre l’ennuie

Comme le temps peut empêcher vos poules d’aller explorer et que la recherche de nourriture peut être moins fructueuse, il est important de donner à vos poules quelque chose à faire. Suspendre un chou, une tête de laitue ou un chou-fleur à une chaîne est une activité amusante, qui leur permet en outre d’obtenir des légumes frais.

Les échelles ou les branches sur lesquelles ils peuvent grimper et les distributeurs de friandises de toutes sortes constituent des activités intéressantes pour vos poules.

Des bains de poussière frais sont également importants. Si vous avez un feu de cheminée, les cendres sont un excellent complément à un mélange de bain de poussière.

Une autre chose à garder à l’esprit est que pendant l’hiver, les prédateurs ont moins de sources de nourriture disponibles, et vos poules peuvent donc être exposées à un risque plus élevé. Par exemple, les hiboux sont connus pour chasser au crépuscule pendant les mois d’hiver, alors gardez un œil sur le ciel et assurez-vous que vos poules rentrent dans leur poulailler en toute sécurité chaque nuit.

Voilà nos sept principaux conseils pour les poules en hiver. Il est important de se rappeler que les poules sont naturellement très résistantes et bien équipés pour affronter l’hiver. N’oubliez pas qu’elles ont survécu depuis l’époque des dinosaures et qu’elles l’ont fait sans pull-over.

Laisser un commentaire