Coqs

On nous demande souvent combien de coqs il faut garder avec un troupeau de poules.

Bien que cette question soit sans objet pour les personnes qui ne peuvent pas garder de coqs à cause de la ville ou des règlements municipaux, c’est une question valable pour ceux qui veulent garder quelques coqs pour la reproduction ou “juste parce que”.

Les coqs peuvent être incroyablement bénéfiques pour votre troupeau s’ils sont intégrés correctement.

Aujourd’hui, nous allons explorer le ratio “idéal” de combien de poules par coq. Nous aborderons également la manière dont la hiérarchie est affectée, ainsi que les avantages et les inconvénients de tout cela.

Nous espérons vous donner suffisamment d’informations pour que vous puissiez prendre une décision judicieuse pour vous, votre troupeau et vos voisins !

Combien de coqs dois-je avoir ?

Pour réussir à élever plus de deux coqs, il faut un bon nombre de poules et beaucoup d’espace. Une petite cour ne conviendrait pas pour plus de deux coqs, à moins que vous ne vouliez les garder confinés.

Si tel est votre projet, vous devez vous assurer que vous n’avez pas de voisins ou qu’ils sont d’accord avec votre projet… Ai-je mentionné que les coqs peuvent être un peu bruyants ?

Par exemple, lorsque le coq alpha chante le matin, tous les coqs le suivent par ordre de supériorité. Cela peut vous plaire, mais pas à vos voisins. Le chant du coq peut commencer dès 2 heures du matin !

Passons maintenant aux chiffres.

Un coq dans la force de l’âge peut couvrir de 1 à 16 poules. En vieillissant, il peut couvrir moins de poules, et à l’âge de 3 ans, on considère qu’il n’est plus dans la fleur de l’âge.

Le rôle du coq est d’assurer le succès de son espèce et l’accouplement avec les poules occupe une place importante dans son esprit pendant de nombreuses heures. Par conséquent, la taille de votre troupeau déterminera le nombre de coqs que vous pourrez garder confortablement sans vous soucier des combats ou de l’usure des poules.

La plupart des gens disent que le nombre optimal de coqs est de 10, mais cela peut varier selon la race.

Par exemple :

  • Leghorns – 12 poules : 1 coq
  • Bantam Silkies – 6 poules : 1 coq
  • Dindes – 4 poules : 1 coq

Le nombre minimum absolu de poules pour un coq devrait être de trois ou quatre et même cela peut être problématique selon la race du coq. Plusieurs personnes ont remarqué que les coqs Rhode Island Reds, Easter Eggers et Ameraucana peuvent être plus agressifs avec les autres coqs et un peu brutaux avec les poules.

Afin de minimiser les dommages causés aux poules, vous devez avoir suffisamment de poules pour répartir la charge. Souvent, un coq aura une poule favorite, alors surveillez-la attentivement pour vous assurer qu’elle n’est pas trop usée par des accouplements répétés.

Le coupable habituel d’un accouplement violent est un coq jeune et immature. Il devrait s’améliorer avec la pratique, mais d’ici là, surveillez de très près les dames pour détecter d’éventuelles blessures.

Lors de l’accouplement, le coq peut être dur avec la poule, lui cassant des plumes, la rendant chauve et lui arrachant même la peau lorsqu’il la ” foule “.

Les poules peuvent également se fatiguer et se cacher pour éviter les attentions des coqs. Si vous remarquez ces signes et que la poule a l’air un peu fatiguée, il est temps pour le coq de faire une pause dans des quartiers séparés.

Si vous ne pouvez avoir qu’une ou deux poules, vous devrez peut-être enfermer vos coqs quelques jours par semaine pour que les poules puissent se reposer de ses attentions. Cette méthode fonctionne bien pour de nombreuses personnes, surtout si vous êtes limités par l’espace ou le nombre de poules.

De combien d'espace les coqs ont-ils besoin ?

coqs-avec-ses-poules

Dans une petite cour moyenne, vous aurez probablement de la place pour deux coqs au maximum, même s’ils sont en liberté.

Les coqs gardent jalousement l’espace de leur troupeau ; ils conservent les ressources pour leur propre troupeau. Des combats s’ensuivront si vous avez trop de garçons et pas assez d’espace. Si vous avez trop de coqs mais que vous ne voulez pas vous en séparer, vous pouvez leur construire une “garçonnière”. Dans la nature, il existe des troupeaux de mâles qui s’entendent bien tant qu’il n’y a pas de poules dans les parages !

Envisagez de construire un poulailler et un parcours pour les garçons uniquement. Ainsi, vous éviterez qu’ils se battent pour les dames, les ressources et le territoire. Cela vous permet également de changer les coqs du troupeau si nécessaire.

Si vous avez plusieurs “mini-troupeaux” de races différentes, vous devez avoir un coq pour chacun d’eux.

Chacun de ces coqs et de ces troupeaux doit avoir son propre petit “royaume” afin qu’ils soient effectivement séparés. L’espace n’a pas besoin d’être immense, assurez-vous simplement qu’il est bien délimité par une clôture ou une barrière quelconque.

Pourquoi vous devriez garder des coqs

Beaucoup de gens ne voient pas l’utilité d’un coq, ils le considèrent comme inutile et comme une nuisance. J’ai entendu les décrire comme des ” ornements agressifs et inutiles “, une attitude qui n’est malheureusement pas rare.

Bien que certains coqs puissent être une nuisance et être agressifs, ils ne sont pas tous pareils. C’est une question individuelle, tout comme il existe des gens méchants ou gentils.

Un coq dans le troupeau ajoute un degré de sécurité et d’équilibre au troupeau. En général, il intervient en cas de problème, il prévient le troupeau d’un danger imminent, il surveille les poussins (c’est une variable importante) et il trouve de délicieuses bouchées pour ses dames.

Bien qu’un troupeau de poules se débrouille très bien sans coq, je pense vraiment que c’est un avantage d’avoir un coq pour les dames.

Je dois expliquer que j’avais l’habitude de penser que les coqs n’étaient pas nécessaires dans mon troupeau et que j’ai résisté à en avoir un pendant plusieurs années. Une poulette qui s’est avérée être un coq m’a fait changer d’avis il a donné sa vie pour les filles, et j’ai donc eu un coq ou deux depuis.

Oui, il y en a eu quelques-uns qui sont allés à la marmite à cause de leur attitude, mais dans l’ensemble, ceux que j’ai élevés moi-même ont été de bons garçons. Je pense que le secret du succès réside en partie dans la façon dont on les traite et dont on les élève.

Bien sûr, la génétique joue aussi un rôle important. Les coqs ressemblent généralement à leur père, donc si vous avez un bon coq, vous aurez très probablement une bonne progéniture.

Examinons les deux principaux avantages de l’élevage de coqs :

Avantage 1 : La hiérarchie

poules-qui-picorent-dans-le-jardin

La présence d’un coq dans votre troupeau affecte initialement la hiérarchie des animaux. Comme nous le savons, la hiérarchie est une stratification sociale complexe du troupeau. Dans la hiérarchie, chaque poule ou coq connaît sa place par rapport à tous les autres membres du troupeau et reconnaît les membres du troupeau et leur place dans la hiérarchie.

La hiérarchie comporte trois niveaux distincts de relations :

  • coq à coq
  • poule à poule
  • coq à poules

Les poules les plus âgées et les plus intelligentes se trouvent au sommet de l’échelle avec le coq “alpha”. Ses dames préférées ne seront pas trop loin derrière dans l’ordre social.

Le mâle alpha a la responsabilité de s’occuper du troupeau, de lui assurer la sécurité et la nourriture, mais il en tire aussi les avantages, meilleure nourriture, meilleurs perchoirs et choix des filles.

Les coqs secondaires se trouvent beaucoup plus bas dans l’échelle. Ils ne bénéficient pas des avantages et des privilèges liés au fait d’être en haut de l’échelle. Un jeune coq peut essayer de “détrôner” périodiquement le mâle alpha et peut éventuellement y parvenir si le mâle alpha est vieux, malade ou blessé, ce qui modifiera la hiérarchie.

Si vous souhaitez en savoir plus, lisez ce qu’est la hiérarchie et comment éviter les problèmes dans votre troupeau.

Avantage 2 : Comportement du troupeau

coq-avec-ses-poules-dans-la-basse-cour

Un troupeau avec un coq semble être plus cohésif, paisible et concentré. Un bon coq travaille en fait assez dur si vous vous arrêtez pour l’observer un moment.

Il escortera une ou plusieurs poules vers un bon endroit pour se nourrir et montera la garde pendant qu’elles se nourrissent. Il surveille également ces dames indépendantes pour s’assurer qu’elles ne s’attirent pas d’ennuis !

Il les protège contre toutes sortes de prédations et de dangers, y compris les autres coqs ! Il m’arrive de voir mon coq traverser la cour à toute vitesse pour enquêter sur un bruit étrange ou sur l’appel de détresse d’une poule – il doit faire quelques bons kilomètres chaque jour !

Le coq n’est pas non plus tendre avec sa progéniture. Les mâles seront chassés du troupeau à plusieurs reprises et ils s’attarderont aux abords du troupeau dans l’espoir de séduire une poule ou deux.

Si vous envisagez d’élever plus d’un coq, que ce soit en claustration ou en liberté, il est préférable de les élever ensemble. Il est beaucoup plus facile de garder plus d’un coq s’ils se côtoient depuis qu’ils sont tout petits.

Ajouter un coq à un troupeau existant n’est jamais une bonne idée.

Avantage 3 : Plus de poules

Un autre avantage évident de garder un coq avec vos poules est la possibilité d’incuber. Si vous aimez votre troupeau et l’attitude de vos oiseaux, vous voudrez peut-être les élever et garder la lignée intacte. Avec un coq sous la main, il fera sûrement de vos rêves d’élevage de poules une réalité.

Remarque : les œufs fécondés peuvent toujours être consommés sans que cela ne vous nuise ou ne nuise à l’œuf fécondé. Dans la plupart des cas, vous ne remarquerez même pas qu’un œuf est fécondé, à part un petit œil de bœuf blanc accroché au jaune d’œuf.

Conclusion

Dans un élevage de basse-cour standard, un coq ne devrait pas avoir moins de quatre poules. Si vous avez moins de poules, vous pouvez garder le coq en cage quelques jours par semaine pour que les filles puissent se reposer, surtout au printemps, qui est le début de la saison des amours.

La présence d’un coq dans votre troupeau ajoute un autre niveau de sécurité pour le troupeau. Vous ne pouvez pas les surveiller chaque minute de la journée, mais il peut et va tirer la sonnette d’alarme s’il y a un problème.

Je dois admettre que j’aime avoir un coq avec les filles. S’il donne l’alarme, je sors pour aller voir ce qui se passe. Sans lui, j’aurais peut-être manqué quelque chose de dangereux pour le troupeau.

Garder un coq avec le troupeau ne convient pas à tout le monde, c’est un choix très personnel. Vous pouvez estimer que le coût de son alimentation et de son logement est supérieur aux avantages qu’il procure, et c’est très bien ainsi. Il n’y a pas vraiment de bon ou de mauvais côté à cette question.

Nous espérons vous avoir donné de bonnes informations sur la façon de garder votre troupeau en bonne santé et heureux et que vous aimez garder votre coq.

0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.