Coqs

Pour moi, décider d’avoir ou non un coq pour compléter ma couvée de poules est facile. Je suis définitivement pour avoir un coq, mais dans certaines situations. Pour être juste, pour l’éleveur ou le propriétaire de poules à l’esprit ouvert, il serait préférable de considérer les avantages et les inconvénients d’un coq avant de prendre une décision.

Donc, sans plus attendre, voici quelques avantages du coq, puis nous aborderons les inconvénients d’en posséder un. Faites-moi savoir quelle approche vous avez adoptée dans les commentaires ci-dessous !

Les avantages d'avoir un coq dans votre troupeau

1) Les coqs sont des gardes du corps experts

Un bon coq est le garde du corps implacable de la nature. De nombreuses personnes ne jurent que par l’instinct naturel d’un coq qui protège son troupeau afin de protéger LEUR troupeau. C’est l’une des principales raisons pour lesquelles certaines personnes gardent des coqs. Aux aguets, ils passent une grande partie de leur journée à guetter les prédateurs, puis à alerter les poules pour qu’elles se mettent à l’abri si elles voient quelque chose de menaçant. En entendant l’alarme, les poules se mettent à l’abri, tandis que le coq reste pour se battre. Les coqs se sacrifient généralement pour protéger les poules, une façon très vaillante et instinctive d’assurer la protection de leur progéniture.

Je me souviens qu’un faucon prédateur attaquait mes poules, le coq alertait ses poules bien avant que je puisse même repérer le faucon. J’étais étonné de la capacité du coq à sentir le danger bien avant que je n’aie la moindre idée de l’existence d’une menace.

aigle-qui-vole-au-dessus-d'un-champ

2) Les coqs gardent les poules à l'aise, ce qui permet une meilleure production d'œufs.

Un environnement heureux et sans stress vous donnera les meilleures poules pondeuses. Cela dit, la présence d’un coq qui joue le rôle de gardien et de chef de meute permet aux poules de se nourrir, de gratter et de manger sans craindre d’être dérangées par des prédateurs ou par leurs congénères.

Lorsqu’un coq est présent, il existe un groupe clairement défini de chefs et de suiveurs. Par conséquent, les poules s’abstiendront de se battre pour la hiérarchie de la hiérarchie, seront beaucoup plus satisfaites de leur rôle dans le troupeau, et seront sans aucun doute de meilleures productrices d’œufs qu’elles ne le seraient en tant que poules potentiellement stressées.

Maintenant, pour maintenir le niveau de stress et la hiérarchie dans l’ordre, assurez-vous de savoir combien de poules par coq vous devez avoir.

3) Les coqs sonnent la cloche du dîner

Le coq, dans un effort inlassable pour diriger son troupeau, veille aux besoins nutritionnels de ses poules. Lorsqu’un coq a trouvé une zone riche en insectes, en vers ou en autre nourriture, il alerte les poules pour qu’elles viennent partager le repas. Un autre acte d’instinct altruiste de la part des poulets mâles pour assurer la survie de leur progéniture.

4) La valse du coq

Un fait peu connu au sujet des coqs est qu’ils peuvent valser ! Entrée gratuite si vous avez un nouveau coq parmi vous. Appelé “valse du coq”, ce phénomène se produit lorsque le coq se pavane devant une ou plusieurs poules en formant un demi-cercle avec une aile déployée vers le bas. En fait, bien qu’il s’agisse d’un spectacle intéressant à regarder, il s’agit en réalité d’une approche agressive signifiant aux femelles sa dominance.

Habituellement, la femelle se soumet en courant ou en s’éloignant du coq en signe de reconnaissance. Une fois la domination établie, le coq ne valsera plus que rarement. S’il y a d’autres coqs dans la cour des poules, cette valse est beaucoup plus utilisée et deux coqs valseront ensemble si la dominance n’a pas été établie, si l’un d’eux ne se retire pas, les deux coqs se battront.

La dominance est une chose importante dans le monde des poulets, comme dans la plupart du reste du monde, mais la valse gracieuse est quelque chose de délicieux à regarder.

Des bébés poussins !

Une motivation évidente pour avoir un coq est la possibilité de faire éclore ses propres poussins. Ou, si vous le souhaitez, de faire en sorte que vos poules fassent éclore LEURS propres poussins. Les coqs offrent un moyen gratuit d’augmenter constamment, si telle est votre aspiration, la taille de votre couvée.

Vous vous demandez peut-être comment un coq peut féconder un œuf ?

Un coq s’accouplera avec la plupart ou la totalité des poules du troupeau, et c’est bien sûr à vous de laisser les poules s’asseoir et laisser éclore, ou de retirer les œufs et de les consommer comme d’habitude, ou encore de laisser une couveuse faire éclore les œufs fertiles afin de libérer une poule couveuse.

Cette pratique n’est toutefois pas sans danger, et nous aborderons les inconvénients de l’interaction coq/poule dans la section suivante.

Il est important de répondre à la fameuse question : les poules ont-elles besoin d’un coq pour pondre des œufs, et la réponse est non. Si vous ne voulez que des œufs pour la consommation, vous n’avez pas besoin d’un coq.

Les inconvénients d'avoir un coq dans votre troupeau

1) Sellette et gilet pour poules

Comme tous les bébés, les nouveaux poussins sont des créatures incroyablement adorables et belles. Mais que cela se produise naturellement, dans votre troupeau, avec votre coq s’accouplant avec vos poules, eh, pas vraiment.

Les coqs sont connus pour passer une grande partie de leurs journées à s’accoupler avec les poules de la couvée. Parfois jusqu’à 30 fois par jour pour le coq moyen. Cela peut rendre le rôle de la poule très fatigant.

L’acte d’accouplement s’accompagne d’une perte de plumes au niveau du cou et du dos de la poule, il n’est pas rare qu’une poule ait perdu TOUTES ses plumes dorsales à force d’être montée si souvent.

C’est pourquoi, surtout dans le cas d’un petit troupeau de poules et de plusieurs coqs, il est souvent judicieux pour l’éleveur de poules de fournir un gilet, également appelé selle pour poules, que la poule doit porter sur son dos pour éviter la perte de plumes.

Le simple fait que cela soit nécessaire m’afflige, et encore plus de voir à quel point les poules ont l’air ridicule en courant partout avec des gilets, les picorant ou les tapant en vain pour les faire tomber. Le premier inconvénient est la perte de plumes des poules et le coût de l’accouplement.

poules-avec-des-sellettes-de-protection

2) Le chant des coqs

Contrairement à la croyance populaire, les coqs ne chantent pas une seule fois le matin, le réveil biologique de la nature… comme la plupart d’entre nous. Quand les coqs commencent-ils à chanter ?

En tant qu’animal diurne (actif pendant la journée), le coq commence sa journée à l’aube. Vous entendrez également de nombreux oiseaux chanter le matin, si vous tendez l’oreille. Le coq est juste un peu plus bruyant que l’oiseau chanteur moyen, ce qui le distingue évidemment. Mais l’histoire du chant du coq ne s’arrête pas là.

De nombreuses études ont été menées pour savoir pourquoi, quand et à quelle fréquence les coqs chantent. C’est un sujet très intéressant et long, et si vous avez le temps et l’envie de le lire, c’est une bonne lecture.

Pour ce qui est de la raison pour laquelle les coqs chantent, beaucoup de gens diront simplement “parce qu’ils le peuvent”. Ils chantent quand ils le souhaitent, aussi longtemps qu’ils le souhaitent, sans raison apparente (sauf, apparemment, pour ennuyer mes voisins et causer de l’anxiété dans le voisinage !) Takashi Yoshimura, spécialiste des horloges biologiques à l’université de Nagoya au Japon, a réalisé des études sur les rythmes circadiens des coqs. “Le chant du coq est un signal d’alarme annonçant des revendications territoriales. Nos données préliminaires suggèrent que le coq le mieux classé a la priorité pour lever l’aube, et que les coqs de rang inférieur sont suffisamment patients pour attendre et suivre le coq le mieux classé chaque matin”, a déclaré Yoshimura.

La domination, encore une fois. Le coq essaie constamment de faire savoir à tout le monde qu’il est le patron. Autant de fois par jour que nécessaire, apparemment.

Si vous vivez à la campagne et que cela ne vous dérange pas d’entendre chanter toute la journée, ce n’est peut-être pas un inconvénient pour vous. En revanche, si vous vivez à portée de voix du voisin, c’est souvent une recette pour les problèmes. Comment empêcher un coq de chanter est une question fréquente, assurez-vous de vérifier tout ce qui concerne le chant du coq ici.

coq-chantant-le-matin

3) Les coqs peuvent être méchants

Il n’est pas surprenant qu’un animal qui tente d’établir sa domination et de protéger ses femelles n’apprécie pas les intrus. Vous aimeriez partir en vacances et demander au gamin d’à côté de s’occuper de votre troupeau pendant votre absence ? Bonne chance. Les coqs sont très efficaces pour éloigner les prédateurs… mais dans leur esprit, les prédateurs ont aussi deux jambes.

Le fait que vous les nourrissiez n’a souvent que peu d’importance lorsque vous pénétrez dans leur arène. Les coqs sont féroces et mordent comme des diables pour un animal qui n’a aucune dent. Ils ont également des “éperons” sur leurs pattes, un peu comme des serres. Ils sont très forts pour déchirer la chair. Il faut y penser si vous n’êtes pas chez vous 365 jours par an et que vous avez besoin que l’on s’occupe de votre troupeau en votre absence.

Pour être juste, cependant, tous les coqs ne sont pas méchants. Si vous cherchez un coq, il est judicieux de faire vos devoirs et de rechercher les races de poulets connues pour être moins agressives envers les humains. Elles existent bel et bien.

4) Les coqs peuvent être méchants avec les poules !

Pas les bébés ! Oui, les coqs sont connus pour tuer des poussins afin de les éloigner d’une poule si celle-ci accorde trop d’attention aux poussins pour considérer le temps de l’accouplement. Je ne m’étendrai pas sur ce phénomène, car il n’est pas courant, mais il est troublant et mérite d’être mentionné.

Comme tout ce qui concerne l’élevage de poulets, il y a des avantages et des inconvénients à avoir un coq. En fonction de vos goûts, de vos dégoûts et de votre situation, c’est une décision personnelle de compléter votre troupeau avec l’une de ces créatures fières et bruyantes. Faites un plan personnel sur ce que vous essayez d’atteindre avec votre troupeau et maintenant vous pouvez prendre une décision éclairée si vous devez avoir un coq ou non !

0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.