You are currently viewing

Faut-il élever des oies pour protéger ses poules ? Conseils

Les poules sont un ajout étonnant à toute propriété ou petite ferme, mais malheureusement, beaucoup d’autres animaux les apprécient tout autant que nous. Si de nombreuses personnes choisissent de garder leurs poules en sécurité dans un poulailler, toutes les races ne peuvent pas supporter le confinement. D’autres ont été élevées pour leur capacité à chercher de la nourriture et à se déplacer librement, et les enfermer va à l’encontre du but recherché.

Les chiens ont toujours été des animaux de garde populaires, mais la quantité de formation et l’investissement global peuvent être un peu plus que ce que certaines personnes veulent faire. Toutes les races de chiens gardiens de bétail ne sont pas non plus adaptées à la protection des poulets et autres volailles. Beaucoup ont été élevés spécifiquement pour surveiller les moutons ou les chèvres et ignoreront vos oiseaux.

Un autre animal qui est devenu populaire en tant que gardien de poulets est l’oie ! Les oies sont connues pour être agressives ou protectrices et elles peuvent être étonnamment intimidantes pour un prédateur potentiel.

Les oies protègent-elles vraiment les poules ?

Il s’avère que OUI ! Élever des oies pour protéger les poulets est une excellente idée. Une seule oie élevée avec des poulets peut souvent être un véritable protecteur ! Non seulement elles surveillent instinctivement le ciel à la recherche de prédateurs volants, mais elles essaient aussi de mettre fin aux querelles entre poules et même de faire fuir les prédateurs terrestres.

Bien sûr, il y a toujours une chance que votre oie soit attaquée et tuée par l’un de ces prédateurs. Les chiens errants peuvent être assez déterminés pour s’attaquer à une oie et un raton laveur ou un faucon affamé peut être poussé à faire une bouchée.

Même si l’oie n’est pas capable de ” combattre ” un prédateur, elle peut être assez bruyante pour attirer votre attention ! Elles peuvent klaxonner bruyamment si elles voient quelque chose de dangereux et cela peut suffire pour que vos poules se mettent à l’abri.

Si vous voulez être pointilleux, vous pouvez considérer les oies comme un chien de garde plutôt que comme un chien de protection, mais dans tous les cas, vos poulets seront plus en sécurité ! Vous devrez toujours enfermer vos oies la nuit pour empêcher les prédateurs nocturnes, comme les renards, de les attraper.

oie-qui-protege-des-poules

Avez-vous besoin de dresser des oies ?

Heureusement, les oies n’ont pas besoin d’être dressées pour protéger leur troupeau comme le ferait un chien. Elles se lient avec d’autres oiseaux et si ces oiseaux sont des poulets, qu’il en soit ainsi ! Il est recommandé d’élever une seule oie pour protéger vos poules, car les oies ont tendance à se regrouper et à ignorer les poules.

Il est vrai qu’un troupeau d’oies peut être intimidant pour certains prédateurs, même si elles ne protègent pas les poules. De nombreux paysagistes et livreurs racontent qu’ils ont été chassés par un groupe d’oies en colère ! Leur réputation d’être agressives est bien méritée.

Quelle race d’oie protège le mieux ?

Toutes les oies sont territoriales, mais une poignée de races figurent en tête de différentes listes.

L’oie africaine est un grand oiseau bruyant dont l’origine est en fait inconnue. Elle est apparentée à l’oie chinoise et existe en blanc et en gris. Elles ont un gros bouton noir au sommet de leur bec qui met des années à se développer complètement.

Les oies chinoises sont semblables aux oies africaines, mais plus petites et moins volumineuses. Comme leurs cousines, elles ont un bouton à la base du haut du bec, mais la forme est différente. Vous pouvez trouver des versions brunâtres et blanches, tout comme l’oie africaine.

L’oie romaine est petite, généralement blanche, et possède une touffe de plumes sur la tête. Vous pouvez les voir appelées oies romaines à touffe en raison de cette caractéristique unique. Leur histoire remonte à des milliers d’années et l’une d’entre elles aurait contribué à alerter les Romains lorsque des Gaulois tentaient de se faufiler dans la ville la nuit. On dit naturellement qu’ils font d’excellents “chiens de garde”.

Le Poméranien est une belle race originaire d’Allemagne qui présente toute une gamme de couleurs. Vous pouvez trouver du blanc, du gris, du gris selle et du chamois selle, mais seules les variétés selle sont présentes aux États-Unis. Elles sont connues pour être bruyantes et capables d’alerter les gens de la présence de visiteurs ou de prédateurs.

oie-qui-boit-à-coté-d'une-poule

Le soin des oies est-il différent de celui des poules ?

Ce sont toutes deux des volailles, mais les oies nécessitent des considérations différentes de celles des poules ! Une chose importante à retenir est que les oies ont absolument besoin de tremper tout leur bec dans l’eau. Les abreuvoirs pour poulets contiennent généralement juste assez d’eau pour qu’elles puissent y plonger le bout de leur bec et vous pouvez même utiliser des tétines.

Les oies doivent pouvoir se dégager les narines et, pour ce faire, elles ont besoin d’une eau suffisamment profonde pour y plonger leur bec et leur tête. Il n’est pas nécessaire qu’elles sachent nager, même si cette option leur plairait probablement. Si vous ne fournissez pas à vos oies de l’eau profonde, leurs narines risquent de se boucher !

Les poussins dans une couveuse peuvent être assez salissants, mais ils sont fondamentalement propres par rapport aux oisons ! Les oisons adorent jouer dans leur eau et peuvent rapidement détruire un enclos impeccable. Attendez-vous à devoir nettoyer constamment leur litière, leur nourriture et leur eau.

Une différence surprenante entre les oies et les poulets est leur régime alimentaire. Bien que cela soit logique, c’est en fait plus frappant que le simple “oiseau terrestre contre oiseau aquatique”. En fait, les oies peuvent très bien survivre en mangeant de l’herbe fourragère, à condition d’en avoir suffisamment !

Le régime entièrement composé d’herbe peut être délicat en hiver, mais le blé complet et le foin peuvent constituer un excellent substitut. Les oies pondeuses auront besoin de calcium supplémentaire ou de granulés pour pondeuses, mais une alimentation trop riche en calories peut entraîner un excès de poids.

Enfin, les oies ne se perchent pas la nuit comme les poules ! Vous devrez donc leur fournir un endroit sûr et sec pour dormir. Vous devrez également vous assurer que le poulailler est suffisamment ventilé pour laisser s’échapper toute l’humidité qu’elles apportent. Vous pouvez utiliser une litière comme de la paille ou des copeaux de pin, mais évitez d’y mettre leur nourriture et leur eau ! Ils feront des dégâts de toute façon, mais ils peuvent en faire beaucoup plus en moins de temps avec des ingrédients supplémentaires à mélanger.

oie-dans-une-basse-cour

Les problèmes des oies

Si vous avez affaire à des prédateurs diurnes, alors les oies commencent probablement à vous sembler très intéressantes ! Bien sûr, elles peuvent être un peu désordonnées, mais cela peut valoir la peine de ne plus perdre de poules. Chaque fois que vous envisagez d’adopter une nouvelle espèce de bétail, vous devez prendre en compte tous les avantages et les inconvénients !

L’élevage d’oies pour protéger les poulets, parce qu’elles sont protectrices et territoriales, peut être une arme à double tranchant ! Si elles peuvent intimider de nombreux prédateurs et vous avertir des changements, elles peuvent aussi attaquer et faire fuir les personnes qui sont censées leur rendre visite.

Certaines oies ont été signalées comme attaquant des livreurs ou des passants à vélo ou à pied. Certaines de ces attaques se sont même soldées par des fractures ! Une femme âgée a été renversée par une oie et s’est cassé le bassin. Dans un autre cas, un homme a été attaqué alors qu’il tentait de s’échapper sur son VTT et s’est cassé la jambe.

Un problème assez gênant avec les oies est que les bernaches peuvent essayer de s’accoupler avec les poules. Les bernaches ont une anatomie reproductive différente de celle des coqs d’une manière qui n’est pas compatible avec les poules. Cette différence, ainsi que la différence de taille, peut entraîner la mort de la poule.

Comme nous l’avons mentionné précédemment, il est préférable de ne garder qu’une seule oie pour protéger les poules, car un groupe d’oies peut s’éloigner ensemble, laissant leurs protégées vulnérables. Dans certains cas, les oies peuvent même se montrer agressives envers les poules ! Des personnes ont rapporté que leurs oies avaient attaqué ou fait fuir leurs autres volailles, ce qui va à l’encontre de l’objectif d’une oie de garde.

trois-oies-dans-un-champ

En conclusion

Les oies peuvent être un excellent chien de garde ou une alarme pour aider à protéger vos poulets, mais vous devez faire attention à leurs limites et aux soins particuliers qu’elles nécessitent. Elles sont peu coûteuses à nourrir et amusantes à observer, mais elles peuvent être vulnérables à leurs propres prédateurs.

Si vous avez de jeunes enfants ou si vous prévoyez d’avoir beaucoup de visiteurs, vous voudrez peut-être éviter d’avoir un animal aussi territorial et agressif. Si vous disposez d’un espace herbeux et que vous avez besoin d’une alarme contre les prédateurs, une oie pourrait être l’ajout idéal à votre propriété !

Laisser un commentaire