Cailles

L’élevage au sol des cailles gagne en popularité parmi les agriculteurs et les colporteurs. Les amateurs de cailles ont redécouvert les avantages de laisser leurs cailles vivre dans une cage au sol. Observer leurs oiseaux interagir avec l’environnement naturel est devenu un passe-temps divertissant pour les amateurs de gibier à plumes.

En général, les cailles sont gardées dans des cages, semblables à celles des oiseaux domestiques ou des cochons d’Inde, car on pense qu’elles sont beaucoup plus en sécurité que si elles vivaient à l’extérieur. Lorsqu’il s’agit d’une petite caille fragile, de nombreux dangers sont associés au fait de vivre à l’extérieur, et directement sur le sol. Cela étant dit, l’élevage au sol est toujours considéré comme plus sûr que l’élevage en liberté.

Qu'est-ce que l'élevage au sol ?

L’élevage au sol est différent de l’élevage en liberté, car les cailles sont enfermées en toute sécurité dans une structure à l’épreuve des prédateurs, au lieu de pouvoir courir dans la cour. Généralement, les cailles élevées au sol vivent dans un cadre tissé serré de grillage anti-prédateurs. Le fil de fer, le grillage et la menuiserie sont les principaux matériaux utilisés pour construire un enclos, mais on peut aussi fabriquer des enclos à partir d’étagères, d’armoires, de palettes ou de tout ce qui traîne.

Comme son nom l’indique, un enclos terrestre permet aux cailles d’accéder directement à la terre, où elles passeraient la plupart de leur temps si elles vivaient à l’état sauvage.

cailles-dans-une-cage

Avantages de l'élevage au sol

Donc, si vous pouvez assurer la sécurité de vos cailles à l’intérieur dans une cage typique, pourquoi envisager d’élever vos cailles dans un enclos ?

Eh bien, voici quelques raisons convaincantes :

  • Vos cailles vivront plus naturellement et pourront agir selon leurs instincts.
  • Les cailles ont accès à la terre, où elles peuvent prendre des bains de poussière et trouver du gravier.
  • Les enclos extérieurs offrent une excellente ventilation.
  • Les cailles ont accès à une alimentation naturelle, à savoir des insectes et peut-être même des graines.
  • Les cailles ont accès à la végétation.
  • Les cailles ont la possibilité de nicher naturellement.

La meilleure race de caille pour l'élevage au sol

Avant d’aborder certaines préoccupations, fréquemment soulevées, concernant l’élevage des cailles dans des enclos au sol, il est important de souligner que toutes les cailles ne sont pas créées égales. En fait, il existe au moins 130 races de cailles connues dans le monde, et seule une poignée d’entre elles sont élevées en milieu domestique.

Cela étant dit, si vous envisagez d’élever vos cailles dans un environnement naturel plutôt que dans une cage typique, pensez à rechercher les meilleures races de cailles pour l’élevage au sol ou en liberté.

Si vous voulez avoir une idée de la race la plus susceptible de prospérer dans un environnement extérieur, pensez à la caille Coturnix.

La caille Coturnix est une race rustique avec laquelle de nombreux débutants commencent en raison de sa capacité à s’épanouir dans des situations stressantes. S’il est vrai qu’en raison de leur taille et de quelques autres facteurs que nous aborderons, les cailles sont des gibiers à plumes assez fragiles, cette race est une dure à cuire.

Les cailles Coturnix sont considérées comme dociles et, comme la plupart des cailles, elles ne sont pas de gros mangeurs. Vous constaterez qu’une fois dans leur habitat naturel, elles consomment encore moins de nourriture commerciale. Elles adorent manger des insectes, des graines et tout ce qu’elles peuvent trouver.

Donc, si vous n’êtes pas sûr de la race qui se comportera le mieux en plein air, pensez à la Coturnix pour commencer.

Pourquoi la majorité des cailles sont-elles élevées en cage ?

Au fil du temps, les cailles qui étaient généralement élevées à des fins domestiques sont devenues familières et à l’aise avec le confinement. Il est à craindre qu’elles se soient détournées de leurs instincts sauvages pour s’épanouir dans des conditions domestiques. Cette domestication a suscité des inquiétudes chez les chasseurs qui tentent d’élever des cailles pour le sport.

Les cailles domestiquées sont élevées en milieu confiné depuis longtemps, et elles ont tendance à très bien se comporter en cage. Cependant, certains néophytes se demandent pourquoi ils ne peuvent pas laisser leurs nouveaux petits oiseaux vivre une vie similaire à celle de leurs poulets élevés en plein air.

En réalité, bien que les cailles soient faciles à soigner, qu’elles pondent des œufs délicieux et qu’elles soient par ailleurs assez semblables aux poules, elles constituent un animal complètement différent, avec de nombreuses caractéristiques qui les distinguent des autres volailles de basse-cour. Si vous souhaitez élever des poulets et des cailles ensemble, voici les principales différences.

  • Les cailles peuvent voler… bien mieux même…
  • Les cailles sont beaucoup plus petites que les poules
  • Le niveau de ph de leurs excréments est plus élevé que celui des poulets.
  • Les cailles ont une durée de vie courte (2-4 ans)
élevage-de-cailles-en-cage

Préoccupations valables concernant l'élevage de cailles au sol et leurs solutions

Compte tenu des considérations particulières mentionnées ci-dessus, il existe des raisons valables pour lesquelles de nombreuses personnes refusent d’élever des cailles sur le sol. Certains éleveurs de cailles peuvent prétendre qu’il est tout simplement plus facile d’élever leurs oiseaux dans des cages, mais les raisons suivantes sont également des préoccupations valables à prendre en compte :

1. Prédateurs

Comme les cailles sont beaucoup plus petites que les poulets, elles ont les mêmes prédateurs… et même plus. Tout comme les poulets, les cailles risquent d’être mangées par des serpents, des rats, des belettes et des prédateurs aériens, pour n’en citer que quelques-uns.

Par exemple, les chats sauvages n’hésiteront pas à manger des cailles pour le souper, et les serpents qui ne peuvent pas tuer et manger une grosse poule peuvent probablement se mettre une petite caille dans le ventre beaucoup plus facilement, surtout s’il s’agit de jeunes cailles.

Bien que ces préoccupations soient valables, elles ne signifient pas nécessairement que les cailles ne peuvent pas être élevées en plein air. En fait, cela signifie simplement que vous devez être extrêmement vigilant lorsque vous aménagez un espace extérieur pour vos cailles afin d’assurer leur sécurité. Nous voyons de plus en plus de cailles incapables de se protéger après avoir été élevées en enclos. Nombreux sont ceux qui pensent que c’est dû au fait qu’elles n’ont pas l’occasion d’exercer leur instinct de prédateur aussi souvent pendant leur détention, ce qui entraîne une perte des mécanismes de défense.

On suppose que la raison pour laquelle les cailles ne peuvent pas bien se protéger en dehors de l’enclos après avoir été élevées en cage est que elles n’ont pas développé les instincts nécessaires pour se protéger en dehors de l’enclos.

Différents matériaux peuvent être utilisés dans la construction de votre enclos pour protéger vos cailles des prédateurs. Les grillages et les filets à volaille sont d’excellents matériaux pour créer un refuge sûr pour vos nouveaux amis à plumes.

2. Noyade sous la pluie

Il est vrai que la plupart des jeunes oiseaux risquent de se noyer dans leur abreuvoir. Cependant, les cailles sont en danger pour une raison différente :

Si les cailles sont élevées en plein air, les jeunes peuvent potentiellement se noyer en cas de fortes pluies. N’oubliez pas qu’elles peuvent voler, mais pas avant l’âge de trois semaines environ, et même alors, elles sont encore très petites et inexpérimentées.

Il est important de veiller à ce que votre logement extérieur soit protégé contre les conditions météorologiques extrêmes pour éviter les pertes. Vous pouvez empêcher l’excès d’eau de pénétrer dans votre poulailler en ajoutant des trappes pour fermer le poulailler de l’extérieur, ou en surélevant toute la structure du sol si nécessaire.

Les cailles sont des oiseaux assez intelligents et, comme les poulets, elles savent prendre soin d’elles-mêmes une fois qu’elles ont atteint l’âge adulte. Le risque de noyade concerne principalement les jeunes oiseaux qui ne sont pas capables de se lever du sol si nécessaire. Garder les jeunes cailles hors de l’enclos au sol jusqu’à ce qu’elles soient assez grandes pour ne pas se mettre en danger peut également être une solution simple et temporaire. .

Voici un aperçu de ce qui pourrait se produire en cas d’inondation de votre enclos.

3. Avoir un espace non adapté

Si vous avez l’habitude d’élever des poules, vous savez qu’ils sont maladroits et que la plupart d’entre eux ne sont pas capables de ” voler le poulailler ” si la clôture est assez haute. Avec les cailles, par contre, vous aurez des petits oiseaux qui voleront dans toute la cour si vous n’avez pas un toit ou un filet pour les garder à l’intérieur. Les cailles en liberté sont exposées aux prédateurs et sont très difficiles à attraper. Certaines peuvent même prendre l’initiative de partir seules, pour ne jamais revenir.

4. Exposition à d'autres oiseaux et maladies

Si vous décidez de garder vos oiseaux de basse-cour en plein air, les maladies qui peuvent être transmises des oiseaux sauvages aux oiseaux domestiques sont quelque peu préoccupantes. Surtout dans les régions qui connaissent des épidémies de maladies mortelles, comme la maladie de Newcastle.

Heureusement, si vous élevez vos cailles dans un enclos au sol, elles ne seront pas en liberté. Les risques qu’elles contractent des maladies d’autres oiseaux sont donc beaucoup moins probables que pour un poulet ou une dinde en liberté.

5. Incapacité à survivre dans des climats froids

La caille est un gibier à plumes avisé qui sait généralement quand elle doit trouver de la chaleur dans son poulailler. Cependant, comme tous les autres oiseaux, si elle n’a pas l’abri dont elle a besoin, elle ne résistera pas aux températures glaciales.

Voici quelques conseils pour garder les cailles au chaud pendant les mois d’hiver :

  • Fermez l’ensemble de l’abri pour bloquer le vent et garder les cailles à l’abri des éléments
  • Envisagez l’utilisation d’une lampe chauffante dans les cas extrêmes
  • Rentrez vos cailles à l’intérieur, ou dans un garage chauffé – oui, certaines personnes ont des cailles domestiques
  • Ajoutez beaucoup de matériaux de nidification pour que les cailles puissent se blottir contre leurs congénères
  • Surélevez l’enclos du sol gelé

Ce sont là des conseils simples qui vous aideront à donner à vos cailles ce dont elles ont besoin pour prospérer pendant les mois d’hiver, surtout si vous les gardez comme animaux de compagnie. Toutefois, si vous avez l’intention de transformer vos cailles en viande, vous pouvez facilement les élever du printemps à l’automne et les dépecer avant l’hiver.

caille-dans-la-neige

6. Incapacité à couver et à faire éclore les poussins

On pense que les cailles ne peuvent pas se reproduire seules dans un enclos extérieur. S’il y a un coq et une poule, eh bien, ils se reproduiront, à condition qu’ils soient heureux et en bonne santé. La nature suit son cours et de jeunes cailles viendront embellir votre enclos terrestre ; cependant, les problèmes commencent après l’éclosion des bébés.

Si vous souhaitez permettre à vos poules d’élever des poussins, vous devez modifier votre parcours afin que les jeunes cailles ne puissent pas s’échapper. Cela peut signifier utiliser un grillage, un filet à mailles serrées ou des planches le long du fond de votre enclos.

Si vous utilisez un grillage à mailles lâches, vos bébés s’échapperont et risqueront d’être mangés par des prédateurs.

N’oubliez pas que les jeunes cailles risquent également de se noyer, tout comme les bébés poulets dans la nature. Assurez-vous donc qu’elles peuvent s’échapper vers un terrain plus élevé si nécessaire.

La nature a toujours raison !

En fin de compte, vos cailles se débrouilleront très bien en milieu confiné, mais elles préfèrent sans doute se nourrir, se gratter et faire leur nid dans la terre. De nombreux propriétaires de cailles adoptent la méthode de l’élevage au sol et leurs oiseaux prospèrent, se nourrissent et se reproduisent très bien. Il faut parfois faire des essais et des erreurs pour déterminer ce dont vos cailles ont besoin, mais en général, pour qu’elles puissent vivre à l’extérieur, il suffit de veiller à leur sécurité et à leur confort, quel que soit l’endroit où elles vivent.

0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.