You are currently viewing

Le guide ultime de l’élevage de cailles : conseils et astuces

Sommaire de l'article : afficher

Les cailles deviennent de plus en plus populaires parmi les amateurs de volaille en raison de leur taille compacte et des produits délicieux que produit ce petit oiseau. Même si la caille est considérée comme un gibier à plumes, l’élevage de la caille devient rapidement un autre élément de base pour les propriétaires de basse-cour.

Il y a de nombreuses raisons pour lesquelles les gens craquent pour la caille, et que vous viviez en ville ou à la campagne, vous avez peut-être l’emplacement idéal pour quelques-uns de ces petits amis à plumes – parce que, eh bien, vous pouvez les emmener à peu près partout grâce à leur taille compacte.

La caille fait en fait partie de la famille des faisans et des perdrix (un autre petit gibier à plumes souvent confondu avec la caille).

Il existe des centaines de races de cailles différentes, tout comme les poulets et les espèces de cailles, dans le monde entier.

Il n’est pas étonnant qu’elles commencent à gagner du terrain en dehors des jeux. Malheureusement, elles ne sont pas considérées comme des oiseaux domestiques ou de basse-cour.

En fait, on les considère encore comme des oiseaux sauvages ou, en d’autres termes, comme du gibier à plumes.

Il n’existe que quelques races de cailles qui sont élevées comme des oiseaux domestiques. Le choix de la race que vous achetez dépend de l’utilisation que vous souhaitez faire de votre future bande de cailles.

Parmi les races de cailles les plus populaires auprès des éleveurs de basse-cour, on trouve le Northern Bobwhite.

Bien que l’élevage des cailles présente de nombreux parallèles avec l’élevage des poules, il existe quelques différences dans la façon de procéder.

Donc, si vous avez des poules, vous avez une longueur d’avance sur cette nouvelle aventure, et si ce n’est pas le cas, ce n’est pas grave !

Il est facile d’apprendre à élever des cailles et, en un rien de temps, vous pourrez déguster leurs œufs durs chaque semaine. Cependant, avant d’établir votre premier groupe de cailles, il y a quelques points à considérer qui vous aideront à vous préparer.

Mais d’abord, parlons des raisons pour lesquelles vous devriez décider d’élever cet adorable petit oiseau.

caille-sur-une-branche-darbre

Pourquoi élever des cailles est génial

On a dit que les poules étaient l’animal d’entrée dans l’agriculture, et c’est en grande partie vrai.

Mais lorsqu’il existe un oiseau plus petit et plus facile à gérer qui offre les mêmes caractéristiques, il y a une petite compétition pour voir qui est le plus pratique.

Les cailles sont géniales pour de nombreuses raisons, mais voici quelques-unes des raisons les plus importantes pour lesquelles une caille pourrait finir par être la “volaille” la plus prisée de votre basse-cour.

Le taille

Quelle que soit la race de caille que vous envisagez, la vérité est qu’elles sont toutes considérées comme du petit gibier à plumes.

La plupart sont beaucoup plus petites qu’une poule de la taille d’une bantam, mais pourquoi cela les rend-il géniales, demandez-vous ?

Eh bien, cela dépend de la personne à qui vous vous adressez, mais plus petit signifie moins d’espace, et si vous vivez dans une zone urbaine, vous pouvez facilement garder quelques-unes de ces petites bêtes sous votre porche ou dans votre jardin dans une simple cage ou un poulailler bien meublé.

Une caille moyenne pèse environ 1,5 kg. Alors oui, c’est assez petit, et même s’il n’y a pas beaucoup de viande sur leurs os, celle qui existe est très savoureuse et amusante à servir.

Leur petite taille signifie qu’elles n’ont pas besoin d’autant d’espace que certaines des plus grosses volailles de basse-cour, ce qui signifie que les citadins peuvent facilement élever un couple de cailles dans un petit espace.

Certains agriculteurs urbains ont même réussi à contourner les ordonnances interdisant les poulets dans leur ville en possédant des cailles à la place.

Certaines villes ne savent pas comment classer ces petits oiseaux.

Si vous êtes vraiment à court d’espace, vous serez peut-être intéressé de savoir que certaines personnes choisissent de garder leurs cailles à l’intérieur.

Ils ont tendance à considérer leurs petites pondeuses comme n’importe quel autre oiseau en cage ou animal de compagnie.

Il n’y a rien de mal à cette méthode d’élevage des cailles, tant que des mesures de biosécurité sont mises en place, en d’autres termes, vous devez nettoyer la cage presque quotidiennement pour des raisons sanitaires et olfactives. Lisez notre guide pratique si vous souhaitez élever des cailles pour la viande.

Le chant

Nous ne comparons pas vraiment les cailles aux poules, car c’est comme comparer des pommes à des oranges.

Néanmoins, si nous examinons les principales différences, les sons émis par une caille sont sans doute moins susceptibles d’ennuyer les voisins.

Certaines cailles sont extrêmement silencieuses, et même les mâles n’ont pas autant de choses à dire qu’un coq de poule.

Cependant, les mâles et les femelles émettent de nombreux roucoulements et trilles lorsqu’ils voient leur humain préféré s’approcher. Certains propriétaires trouvent que le chant de la caille est apaisant et doux.

En général, la caille est un oiseau beaucoup plus calme à élever qu’un canard ou une oie, par exemple.

https://www.youtube.com/watch?v=tvl5w6cxyes

La viande

La caille est un petit oiseau, ce qui signifie que le rendement en viande est bien inférieur à celui des autres volailles de basse-cour.

Comme la caille Bobwhite, même les races de caille de grande taille produiront probablement moins de 500g par oiseau.

La bonne nouvelle est que la caille arrive rapidement à maturité et que son incubation dure près de 18 jours. Cela signifie que même s’il y a très peu de viande par oiseau, vous pouvez en loger davantage dans de petits espaces et les élever plus rapidement si vous recherchez un rendement plus élevé.

Après environ 7 semaines, une caille est considérée comme mature et prête à être récoltée si elle est élevée pour la viande.

En fait, les cailles n’ont pas besoin d’autant d’espace ni de nourriture, et la production d’œufs et de viande est beaucoup plus rapide que celle d’un poulet… pas trop mal.

Les oeufs

Une caille peut produire jusqu’à un œuf par jour, et bien qu’ils ne soient qu’une fraction de la taille des œufs de poule, ils ont un goût assez similaire, et certains vous diront qu’ils ont meilleur goût !

Même si elles sont minuscules, vous obtenez beaucoup d’œufs frais chaque semaine, et si vous n’obtenez pas le nombre d’œufs dont votre famille a besoin, ajoutez quelques cailles supplémentaires !

Outre le fait que les cailles atteignent leur maturité à environ 7 semaines, elles pondent également des œufs plus tôt que la plupart des autres volailles !

Les œufs de caille figurent au menu du petit-déjeuner bien plus tôt que les œufs de poule. Certaines cailles pondent leur premier œuf à l’âge de 2 mois, alors que les poules ont besoin de 18 à 20 semaines.

oeufs-de-cailles

Ces œufs minuscules sont magnifiques et existent en différentes couleurs selon la race que vous décidez d’élever.

Cependant, la plupart des œufs de caille sont de couleur crème avec des taches pommelées et des mouchetures rouges et brunes.

Même si les œufs sont petits, pensez à toutes les choses amusantes que vous pouvez faire avec eux !

Des œufs à la diable de la taille d’une bouchée, des œufs au scotch, des œufs marinés, des œufs durs, et au printemps, vous n’aurez probablement même pas besoin de colorer ces beautés !

Remarque spéciale : les cailles femelles pondent des œufs avec ou sans la présence d’un mâle, tout comme les poules !

L’attrait visuel

Les cailles sont des oiseaux gibiers dotés d’une petite taille, de couleurs variées et d’un grand nombre de plumes. Certaines personnes décident d’élever des cailles simplement parce qu’elles apprécient leur présence et la qualité ornementale qu’elles apportent à leur maison.

Dans l’ensemble, les cailles sont de charmants petits oiseaux qui ont un air délicat.

Certaines cailles ont un beau panache sur leur petite tête et leur corps est adorablement rond.

Comme beaucoup d’oiseaux, certains mâles ont des couleurs plus vives que leurs homologues femelles. Cependant, les femelles ont tendance à être plus grandes que les mâles, mais pas de beaucoup.

Les couleurs les plus courantes chez la caille sont le brun, le noir, le gris et le blanc, à l’exception des races plus sophistiquées, et son ventre présente un motif d’écailles.

Le budget

Commencer avec des cailles ne coûte pas beaucoup d’argent. En fait, vous pouvez obtenir une ou deux cailles pour quelques dollars, et l’entretien et l’alimentation des cailles n’est pas une entreprise coûteuse.

L’entretien de votre troupeau ne vous ruinera donc pas, loin de là.

Si vous décidez de faire reproduire vos cailles, vous aurez besoin d’au moins 3 femelles pour chaque mâle, et tout comme les coqs mâles, ils doivent être séparés à moins d’être élevés ensemble.

Même dans ce cas, il faut être prudent avant de les laisser ensemble.

Pour maintenir la paix, il est important d’avoir un rapport coq-poule sain. Un coq aura besoin de plus d’une poule.

Sinon, il risque de l’épuiser et de lui faire du mal en se reproduisant trop souvent. En d’autres termes, il doit pouvoir faire tourner ses poules pour ne pas en blesser une seule par excès de zèle.

enclos-à-rappel-pour-caille

Pourquoi vous devriez élever des cailles

Voyons pourquoi certaines personnes décident d’élever ces mignons petits oiseaux sauvages.

Viande et œufs

Quelle autre raison vous faut-il ?

Non seulement la viande et les œufs sont fantastiques à avoir sous la main dans votre ferme, mais ils sont également très demandés par les restaurants haut de gamme et même quelques épiceries.

Si vous vous sentez ambitieux, vous pouvez envisager de vendre à ces établissements locaux ou aux marchés de producteurs.

Assurez-vous simplement de vérifier les lois locales pour vous assurer que vous suivez le protocole – cela peut devenir confus et risqué.

Si vous prenez les précautions nécessaires, que vous mettez les points sur les “i” et les barres sur les “t”, vous ne devriez pas avoir de problème à partager vos produits avec d’autres personnes en toute sécurité.

Les plumes

De nombreux pêcheurs à la mouche vous diront qu’ils aiment utiliser des plumes de caille pour fabriquer leurs leurres en raison de leur petite taille.

En raison de la nature complexe des leurres et du fait que la plupart sont fabriqués à la main, les artisans choisissent d’utiliser de petites plumes de certaines couleurs, et les plumes de caille conviennent parfaitement.

La plupart des cailles ont des plumes sombres, mais elles ont aussi tendance à présenter des motifs intéressants. Si vous aimez les oiseaux d’ornement, vous pouvez certainement trouver des cailles exotiques.

Mais attendez-vous à payer plus cher. N’oubliez pas qu’il existe plus de 100 espèces différentes de cailles dans le monde, voire plus !

Les artisans trouvent également les plumes de caille utiles pour nombre de leurs projets. Ainsi, si vous êtes un artisan ou un pêcheur, vous pourrez peut-être utiliser le plumage de la caille à bon escient !

deux-cailles-sur-un-bout-de-bois

Le fumier

Comme le fumier de poulet, le fumier de caille est un engrais fantastique. Vous pouvez l’utiliser sur vos cultures ou le vendre à d’autres personnes qui cherchent à relancer leurs efforts de jardinage avec un engrais nutritif.

Lorsque vous utilisez le fumier de vos cailles, veillez à le vieillir et à le composter. Leur fumier est riche en nitrates. Il peut brûler vos plantes s’il n’est pas préparé correctement.

L’ajout de paille et d’autres composts peut créer le bon mélange pour un jardin s’il est vieilli pendant quelques mois à un an avant d’être appliqué à vos cultures.

Entraînement des chiens de chasse

Aussi dur que cela puisse paraître si vous aviez l’intention de garder des cailles comme animaux de compagnie, les cailles vivantes sont d’excellents outils de formation pour les futurs chiens de chasse.

Certaines races adorent chasser les oiseaux, notamment les cailles, et si vous disposez de cailles vivantes pour apprendre à votre chien à débusquer les cailles sauvages, le processus de dressage n’en sera que plus facile et plus réaliste.

Il n’y a rien de mieux que les vraies cailles si vous voulez apprendre à votre chien à débusquer des cailles.

Si vous ne souhaitez pas utiliser des cailles vivantes, vous pouvez envisager d’utiliser simplement les plumes pour apprendre à un chien de chasse à débusquer et à chasser.

Les chiens qui ont été élevés pour chasser et débusquer des oiseaux se roulent instinctivement dans les plumes de leur proie, et même les jeunes chiots peuvent être initiés aux plumes de caille.

Vous n’êtes pas chasseur ? Les chasseurs passionnés sont heureux de payer pour vos oiseaux ou leurs plumes, car les utiliser est un excellent moyen d’exposer leur chien à un nouveau loisir de chasse.

C’est une autre façon de faire de l’argent avec vos nouveaux oiseaux. Lisez notre guide de l’élevage de cailles pour la chasse et le sport.

Comportement typique de la caille

Les cailles peuvent être très intéressantes à observer, et après les avoir élevées pendant un certain temps, vous deviendrez plus familier avec leurs petites habitudes bizarres. Voici quelques particularités amusantes pour vous aider à démarrer :

Élever des cailles : vous apprendrez qu’elles vous aiment !

Bien que les cailles soient des petits oiseaux assez peureux, elles ont tendance à reconnaître ceux qui s’occupent d’elles et finissent par s’habituer à votre présence.

En général, les cailles n’aiment pas être tenues, alors n’espérez pas en faire un animal de compagnie câlin. Ceci étant dit, vous pouvez les entraîner à tolérer les manipulations lorsqu’elles sont jeunes.

Tout comme les poules, leur réaction à l’égard des humains dépendra de la façon dont vous les avez élevés.

Après avoir pris soin de votre colombier pendant un certain temps, vos cailles commenceront à vous reconnaître et à s’exciter lorsque vous les approcherez.

Probablement parce qu’elles espèrent que vous avez une friandise savoureuse pour elles. Elles roucouleront pour vous dire bonjour et sont également connues pour vous souhaiter vocalement un bon départ.

Les coqs chanteurs

Oui, les coqs de cailles chantent aussi. Bien que la plupart des gens vous diront qu’ils sont beaucoup plus silencieux que les poules, ne vous laissez pas tromper par ce sentiment.

Les mâles chantent toute la journée, et si vous en avez plus d’un, il est fort probable qu’ils se livrent à une sorte de compétition.

Ceci étant dit, les coqs de cailles n’ont rien à voir avec les coqs de poule.

Au contraire, ils émettent des trilles et des gazouillis. Au lieu du chant interminable du coq, le chant de la caille est assez bref et n’est pas aussi rude que celui du poulet.

En d’autres termes, elle ressemble moins à un petit dinosaure qu’un poulet.

https://www.youtube.com/watch?v=p5vXbY7m9bg

Elles adorent picorer

Comme les cailles ne sont pas de grands voyageurs et qu’elles ne sont pas gracieuses, elles ont tendance à chercher leur nourriture au sol.

Elles recherchent des protéines en grattant les insectes et les vers, tout comme les poulets. Puis, à mesure qu’elles grandissent, elles optent pour un régime plus végétarien en cherchant davantage de graines et de baies.

Lisez ici notre guide ultime sur l’alimentation des cailles.

En parlant de recherche de nourriture, le fait que les cailles soient de bonnes chercheuses peut inciter certains propriétaires de cailles à les laisser en liberté, mais les cailles aiment se déplacer sur une distance raisonnable.

On ne peut pas compter sur elles pour rester dans les environs comme les poulets. De plus, elles sont beaucoup plus petites et plus sensibles aux attaques des prédateurs.

Si vous souhaitez les élever dans un environnement plus naturel, optez pour des clôtures et des espaces fermés afin d’éloigner les prédateurs. Si vous souhaitez toujours savoir comment élever des cailles en liberté, lisez notre guide.

Des vols de courtes durées

Les cailles sont promptes à prendre leur envol pour échapper au danger et confondre leurs prédateurs. Malheureusement, lorsque la caille prend son envol, elle ne vole jamais en ligne droite.

Au contraire, il est extrêmement sporadique et mouvementé.

C’est en fait le modèle de vol parfait pour se protéger des chasseurs qui ont des cailles dans leurs sites.

Même si une caille peut voler mieux ou plus haut qu’un poulet, cela ne signifie pas qu’elle est douée pour cela.

Les vols sont de courte durée en raison de la quantité d’énergie exercée par la caille à roulettes et finissent par se terminer par un lent glissement vers la terre.

Par conséquent, si vous devez attraper votre caille pour lui prodiguer des soins, il est préférable d’attendre le soir, lorsqu’elle dort.

Contrairement aux poulets, elle n’a pas besoin d’un départ en trombe pour s’éloigner de vous, car elle s’envole presque directement. Cela peut être surprenant, et c’est ce qu’elles recherchent !

Hygiène et propreté

Les cailles aiment se protéger des parasites et rester propres en adoptant le même comportement que les poules pour maintenir leur hygiène : les bains de poussière.

Les cailles utilisent les bains de poussière pour dissuader et éliminer les acariens et autres parasites qui auraient décidé de s’y installer, ainsi que pour maintenir leurs glandes sébacées et leurs plumes en bon état.

Donc, si vous voyez votre caille se rouler par terre, en faisant tournoyer son corps, ne vous inquiétez pas. Elle fait juste une pause spa.

caille-dans-lherbe-verte

Vous voulez élever des cailles, mais où les trouver ?

Un couvoir

Souvent, vous pouvez trouver des races courantes de cailles dans votre couvoir préféré.

Si vous décidez de commander vos cailles par courrier, assurez-vous d’être prêt avant leur arrivée en vous assurant que vous avez le matériel et la nourriture nécessaires pour que vos cailles prennent un bon départ.

Une fois que vos nouveaux bébés seront arrivés au bureau de poste, il faudra aller les chercher le plus rapidement possible.

Non seulement les employés de la poste seront ravis d’être débarrassés de leurs poussins le plus rapidement possible, mais ils auront également les meilleures chances de survie.

Ils ont fait un long voyage et sont prêts à recevoir de la nourriture et de l’eau.

Un éleveur

Si vous connaissez un éleveur local qui possède un troupeau de cailles en bonne santé, vous pouvez vous adresser à lui pour économiser les frais d’expédition et, éventuellement, profiter de ses connaissances sur les cailles.

Vous pouvez rechercher des éleveurs potentiels lors des expositions de volailles et des bourses d’échange locales.

Des œufs à couver

Une alternative, et parfois moins coûteuse, à l’achat de poussins vivants consiste à acheter des œufs à couver en ligne ou auprès de vos amateurs de cailles locaux.

Si vous disposez d’une bonne couveuse, vous pouvez faire éclore des bébés cailles en 18 jours environ si les conditions sont bonnes. Qui n’aime pas regarder ces beaux œufs mouchetés tourner dans une couveuse pendant quelques semaines ?

Équipement nécessaire à l’élevage des cailles

Poulailler ou cage pour l’élevage des cailles

En raison de la petite taille des cailles, de nombreuses personnes choisissent d’élever les cailles dans des cages plutôt que dans des poulaillers, principalement pour les protéger des prédateurs, mais aussi pour faciliter les soins.

Si vous craignez de confiner vos cailles, vous pouvez leur créer un environnement sûr offrant plus d’espace.

Cependant, les cailles s’accommodent très bien des petits espaces. Bien sûr, elles ne se plaindront pas si elles sont à l’aise, mais comme d’habitude, plus vous leur donnez d’espace, mieux c’est.

Abreuvoirs pour l’élevage des cailles

Même si la caille est l’une des plus petites volailles de basse-cour, elle peut mettre autant de désordre dans son abreuvoir et sa mangeoire qu’un poulet, par exemple.

C’est pourquoi les mangeoires utilisées pour les poulets peuvent également être utilisées pour les cailles.

Il est toutefois judicieux de les maintenir surélevés par rapport au sol, car les cailles adorent chercher de la nourriture et sont sûres de gratter beaucoup de terre et de nourriture dans l’eau.

Si vous avez de jeunes poussins de cailles, veillez à ajouter des cailloux ou d’autres objets qui empêcheront un tout petit poussin de se noyer.

Il est assez facile pour les bébés poulets de tomber dans l’eau et de se noyer lorsqu’ils sont petits et faibles, mais les cailles sont encore plus petites et plus faibles, ce qui les rend plus susceptibles de se noyer.

Les abreuvoirs automatiques sont également de plus en plus populaires pour les oiseaux en cage afin d’augmenter l’espace dont ils disposent pour être, eh bien, des oiseaux.

Il s’agit généralement de petites tasses auxquelles est fixée une tétine, et lorsque la caille picore la tétine, elle distribue de l’eau dans la tasse.

Ils sont très appréciés car ils sont faciles à nettoyer et empêchent l’accumulation d’eau sale stagnante.

Mangeoires pour cailles

plusieurs-cages-à-cailles-empilées

Les mangeoires qui empêchent les cailles de gratter la nourriture et de la répandre partout dans leur enclos sont idéales pour les cages et les poulaillers.

Toute mangeoire pour cailles dotée d’une petite ouverture permet d’éviter les dégâts inévitables. Une cage en désordre est une cage parfaite pour que les parasites et les maladies s’y installent.

Pour l’élevage de cailles en vol ou en parcours (facultatif)

Si vous avez décidé d’élever des cailles, qui seront finalement relâchées dans la nature, certaines personnes le font pour des élevages de gibier ou d’autres motivations de chasse.

Vous devez prévoir de donner à vos cailles suffisamment d’espace pour qu’elles puissent apprendre à voler.

Vous pouvez choisir de garder vos cailles dans une cage avec un parcours attaché dès le premier jour, ou vous pouvez les déplacer dans leur parc de vol lorsqu’elles ont environ 1 à 2 mois.

Faites-le avant de les relâcher dans la nature.

L’enclos doit être suffisamment grand pour que les cailles puissent facilement tester leurs ailes et apprendre ce dont elles sont capables.

Si la cage mesure moins de 10 mètres de long et 12 mètres de large, les oiseaux ne pourront pas s’exercer à la chasse, ce qu’ils font lorsqu’un danger approche. Cela peut nuire à leurs chances de survie dans la nature.

Les nichoirs

Les poules caille apprécient d’avoir un nichoir. Cependant, elles pondront également leurs œufs où et, étrangement, quand elles le souhaitent.

Contrairement aux poules, les cailles n’ont pas besoin d’avoir les conditions parfaites pour pondre un œuf. Les poules sont extrêmement pointilleuses et secrètes en ce qui concerne la ponte des œufs et l’endroit où elles les pondent.

Mais les cailles ne s’en soucient guère.

Vous pouvez donc certainement offrir à vos cailles un joli nichoir, mais ne vous offusquez pas si elles décident de ne pas l’utiliser.

Lorsque vous élevez des cailles, sachez quels sont les prédateurs de vos cailles.

Qu’est-ce qui n’est pas un prédateur pour une caille ? Aussi minuscules et délicates qu’elles soient, elles ont forcément un monde de prédateurs qui font la queue pour les déguster.

Même les petits rongeurs qui n’essaieraient jamais d’attaquer un poulet considèrent une petite caille comme une proie facile.

Ceci étant dit, les prédateurs les plus importants dont il faut se méfier et dont il faut protéger votre troupeau sont les suivants :

Les prédateurs aériens

Si vous avez le luxe de garder vos cailles à l’extérieur et que vous n’avez pas de filet pour volailles, vous mettez vos petites cailles en danger d’être attaquées par un faucon, un aigle ou même un hibou.

Si les cailles sont expertes pour se cacher sous les arbustes et les plantes dans la nature, elles n’ont pas forcément autant de possibilités de se protéger en captivité.

C’est à vous de vous assurer que les prédateurs aériens n’ont pas facilement accès à votre couvée.

Les grands rongeurs

Les ratons laveurs, les opossums, les renards et les coyotes aiment que les cailles soient au menu et ils saisiront toutes les occasions de pénétrer dans votre poulailler.

En vous assurant que tous les coins et recoins sont sécurisés et que les cages sont solides, vous pourrez protéger votre troupeau contre les grands prédateurs.

Les petits rongeurs

Si vous pensiez que le danger s’arrête aux grands prédateurs et aux prédateurs aériens, vous auriez tort. Les rats sont l’un des prédateurs les plus courants des cailles et, malheureusement, ils ont généralement la taille idéale pour se faufiler dans un poulailler.

Les rats adorent manger la nourriture des cailles, leurs œufs et, oui, s’ils sont assez gros, ils peuvent aussi tuer vos cailles.

Chats de grange et chats sauvages

Malheureusement, les chats de la grange peuvent aussi avoir des cailles au menu, surtout si les ressources sont limitées pendant l’hiver et que toutes les souris ont été tuées.

Les chats sont connus pour attaquer et tuer des poulets à l’occasion, alors ne confiez pas vos cailles à votre chat préféré.

Élever des cailles, il faut savoir quelles sont leurs maladies et comment les soigner

caille-qui-a-la-maladie-de-coryza

Comme la plupart des gens choisissent de garder leurs cailles en sécurité dans des espaces et des cages plus petits, elles peuvent souvent devenir agitées et commencer à se picorer entre elles ou à se picorer elles-mêmes pour tromper leur ennui.

De plus, un plus grand nombre d’oiseaux dans une petite zone peut signifier une susceptibilité à plus de maladies, c’est pourquoi un grand espace et le nettoyage du poulailler sont essentiels.

Examinons quelques-unes des maladies les plus courantes et les plus graves à surveiller chez les cailles.

Maladie de la caille (entérite ulcérative)

L’une des maladies les plus mortelles de la caille est en fait surnommée la caille elle-même. Il s’agit d’une infection qui se propage par les fientes contenant des bactéries infectieuses d’un oiseau à un autre.

La maladie de la caille provoque des lésions dans les intestins de l’oiseau touché, ainsi qu’une anémie. Si les cailles contractent cette maladie et ne sont pas traitées rapidement, elles mourront très probablement.

Signes de maladie lors de l’élevage de cailles

  • Diarrhée
  • Léthargie
  • Ailes tombantes

Si vous pensez que vos cailles sont atteintes de cette maladie, consultez un vétérinaire pour obtenir des antibiotiques. Si elle est prise rapidement, vous pouvez enrayer cette maladie.

Vous devez traiter tous les oiseaux qui ont été en contact avec les cailles infectées. Cela inclut toutes les autres volailles présentes sur la propriété.

Les poulets peuvent également contracter la maladie de la caille, mais ils peuvent la combattre eux-mêmes plus facilement que la caille.

Quoi qu’il en soit, ils peuvent transmettre la maladie à des oiseaux sains ; ils doivent donc être traités eux aussi. Lisez notre article sur les maladies, les symptômes et les traitements des cailles ici.

Acariens et poux

poux

Comme les poules, les cailles sont sensibles aux poux et aux acariens. Par conséquent, si vous voyez vos cailles se gratter, perdre des plumes ou si vous remarquez que les évents ont l’air sales, il se peut que vous ayez une infestation d’acariens.

Pour traiter les acariens et les poux, vous devez d’abord retirer vos cailles de leur lieu de vie actuel, puis procéder comme suit :

  • Nettoyez soigneusement tous les coins et recoins du poulailler avec de l’eau et de l’eau de Javel.
  • Saupoudrez le poulailler de terre de diatomées (de qualité alimentaire), qui peut tuer et éloigner les acariens.
  • Saupoudrez vos cailles de terre de diatomées ou de spray contre les acariens et les poux.
  • Ramenez vos cailles dans leur maison propre
  • Dépoussiérez ou vaporisez à nouveau vos cailles dans une semaine, puis dans deux semaines pour vous assurer que vous avez attrapé tous les acariens/poux qui n’avaient pas encore éclos lors du premier traitement.

Parasites

Oui, même les cailles peuvent attraper un vilain ver rond ou ténia. Vous saurez qu’elles en sont atteintes si leur production d’œufs a ralenti, si elles ont des selles liquides et si elles semblent très affamées.

Vous pouvez même voir certains des vers dans leurs selles et parfois dans leurs œufs. Si votre couvée a des vers, elle doit être traitée par un vétérinaire.

Vous pouvez également essayer des solutions holistiques, comme le vinaigre de cidre de pomme dans leur eau ou l’ail.

Infections respiratoires

Vous devez vous assurer que l’espace réservé à vos cailles est bien ventilé.

Les fientes des cailles ont une concentration d’ammoniac plus élevée que celles des autres types de volailles. Un nettoyage fréquent est donc essentiel pour prévenir les infections respiratoires.

Symptômes d’infections respiratoires :

  • Eternuement
  • Morveux
  • Absence de réaction
  • Difficulté à respirer

Les cailles peuvent combattre certaines de ces infections par elles-mêmes.

Ou avec certains stimulants immunitaires, comme l’ail ou le vinaigre de cidre de pomme. Si vous êtes pressé par le temps, consultez un vétérinaire si le reste de votre troupeau semble malade.

Conclusion sur l’élevage des cailles

Si elle est gérée correctement, la caille est un oiseau exotique à double usage, facile à élever et passionnant à posséder.

C’est le petit gibier à plumes idéal pour quelqu’un qui veut commencer petit ou qui n’a pas beaucoup d’espace à utiliser pour gratter sa démangeaison d’élevage.

La capacité de la caille à fournir de la viande, des œufs, de l’engrais et d’autres produits de valeur en fait un oiseau extrêmement polyvalent pour l’amateur de volailles, le passionné de jardinage ou même le chasseur.

Laisser un commentaire